• Hommahe a Jean ferrat - Pascale Lamachère

    Hommahe a Jean ferrat - Pascale Lamachère

    Hommahe a Jean ferrat - Pascale Lamachère

    (homage à Jean Ferrat)

     «   Quand on interdira plus mes chansons. »


    Pour être encore en haut de l'affiche Un jour futur.
    J'aurais seulement voulu Chanter l'amour, Fredo la nature.
    La paix sur terre, Tout ce que j'aime, Sacré Félitien.
    Les poètes, Brassens, Potemkine, La fête aux copains.

                        «  Je ne chante pas pour passer le temps. »
     J'entends, j'entends, D'où que vienne l'accordéon.
    Alléluia, Maria, Mon bel, amour Ta chanson.
    17 ans,  La jeunesse, Les beaux jours, Eh l'amour.
    L'adresse du bonheur, J'imagine, Un jour un jour.

                       «   Chanté l'amour. »
    .Aimer a perdre la raison, Tu ne m'as jamais quitté.
    La femme est l'avenir de l'homme, Le malheur d'aimer.
    On ne voit pas le temps passé, Ce qu'on est bien mon amour.
    Au bout de mon âge,  Si je mourais là bas, Au point du jour.

                       «   Ma France. »
    Musique de ma vie,  C'est toujours la première fois.
    Mon amour sauvage, Ma fille, Chanson pour toi.
    Raconte moi la mer, Mon chant est un ruisseau.
    La montagne, Le Kilimandjaro, Mon pays était beau.

                        «  Au bout de mon âge. »
    A la une, Le bilan,  Ma vie mais qu'est ce c'est,
    Les belles étrangères, Les yeux d'Elsa, Un air de liberté.
    Je ne suis qu'un cri, Hourrah ! Que serais-je sans toi.
    C'est si peu dire que je t'aime, Je ne peu vivre que de toi.
                            
                        «  Nuit et brouillard. »
    Pablo mon ami, Y aurait'il, Lorsque s'en vient le soir.
    Loin, Dans le silence de la ville, Rien a voir.
    Les touristes partis, Dans la jungle ou dans le zoo.
    Les noctambules, Les nomades, Restera t'il un chant d'oiseau.

                        «  Nous dormirons ensemble. »
    Heureux celui qui meurt d'aimer, A l'ombre bleue du figuier.
    Qui vivra verra, L'adresse du bonheur, Les instants volés.
    Excusez moi, Je meurs, Le cœur fragile, Camarade.
    Autant d'amour  autant de fleurs, Le diable au cœur, L a cavale.

    Ce n'est qu'un au revoir Mr Jean Ferrat.
    Vos chansons elles  ne mourront pas.

    Nicole Clément-
    nostalgie
    keusser@voila.fr

     Hommahe a Jean ferrat - Pascale Lamachère


    Hommahe a Jean ferrat - Pascale Lamachère

    Hommahe a Jean ferrat - Pascale Lamachère

    « Délicieux Week-en pour mes AmisPoème - Tonner - Merci pascale Lamachère »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    3
    Lundi 1er Octobre 2012 à 20:56

     

    Merci pour tes gentilles paroles qui oui ont illuminées mon après-midi car je dois te dire que lorsqu'il n'y a pas de solei, je trouve le temps longs et ennuyeux, je n'aime pas beaucoup et je n'ai pas le goût de faire quoique ce soit.
    Il me semble que tu as changé ton blog, c'est très joli, il est dans les teintes de la saison.

    Bon début du moins d'octobre et gros bisous,
    Allison

    2
    Lundi 1er Octobre 2012 à 13:28

    Un passage apres une longue, tres longue absence. ...


    C'est tres joli, toujours du raffinement...


    Bisous de tout mon coeur ma douceur.


    1
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 21:57

    Coucou ma douce amie Sionie

    Je viens voir si tu as passé un bon week-end et te remercier pour tes fidèles visites

    dans mon univers et tes gentils messages.

    L'amitié c'est être fidèle
    Ne jamais baisser les bras
    Etre là pour les autres moi je suis fidèle à mes amis des blogs.
    C'est comme le soleil qui brille dans le ciel.
    C'est avec ces mots que je vous souhaite une
    bonne soirée & un bon début de semaine.

    Amitié Bisous Titemiss

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter